Le début des vacances, février 2019.

Bonjour à tous, Ça y est, nous y sommes … en vacances … Cela dit …. ça ne change pas grand chose … pas de pause quand on vit dans l’autisme … pas de répit … On enfile pas son autisme le matin pour l’enlever le soir et les vacances n’ y changent rien … on travaille « non stop! » … Quand on vit dans l’autisme, on ne voit plus le monde et les gens de la même manière si tant soit peu qu’il y ait une « manière » de les voir … nos perceptions sont différentes, plus rien n’ a de valeur ou plutôt toutes nos valeurs sont différentes…. et parfois on trouve que notre monde est vraiment trop hostile pour une petite fille si différente … Il m’arrive entant que mère, d’écrire quelques phrases qui me brulent le cœur pour le libérer un peu de sa lourdeur et aujourd’hui, je voudrais partager celles du jour, ces phrases d’une maman … qui auraient pu être celles d’un papa et qui …. auraient imaginé une toute autre vie pour leurs anges … et avec leurs anges… Ces phrases, ces mots résultent juste de pensées qui de jour comme de nuit vont vers mes amours, ma vie et mes filles … et sur cette page à ma Tite dernière… Parfois, je voudrais juste qu’elle ne grandisse plus cette petite fille… Pas pour que ses progrès cessent cela va sans dire, pas parce que je souhaite la conserver « petite », non juste parce qu’elle aurait ainsi pour « toujours » les « excuses » de ses 5 ans … ses 5 ans qui légitiment encore un peu son innocence … qui lui donne le « « droit » à la maladresse … un peu d’intransigeance et de le regard bienveillant d’autrui … pas pour moi petit ange, je n’ai aucun problème avec le regard de l’Autre sur mes enfants chéris … plutôt pour Toi … pour Toi petit cœur qui l’aime tant cet l’Autre et qui sait le haïr très fort parfois … mais qui ne sait pas le lui dire ni même le lui montrer … Tu es si belle ma fille … si brute et si belle … juste nature …pas de mensonge, aucune déformation, aucune trahison …. aucune « bienséance » pour la « bienséance »… tu es Toi… un cristal brut et limpide que tout trahit … un enfant a l’état sauvage .. un t’i « moogli »… Tes yeux parlent pour toi ma chérie … et je sais ce qu’il me disent … que tu es capable de tout … comme de rien … que ton amour est aussi puissant que ta haine … tes cris aussi « bruyants » que peuvent l’être tes silences , tes pleurs aussi salvateurs que tes rires … tu es nature … tu es Vraie … Tu es un ange magnifique … petit être de douceur et de violence … extrêmement extra-ordinaire Le reste de mes pensées ne sont que des mots d’Amour que je te souffle le soir pour que tu t’endormes …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close